Nigredo, l'oeuvre au noir

JEREMY, Alexandro JODOROWSKY

Glénat, 2017
Les Chevaliers d'Heliopolis, T. 1



Dans la réalité historique, Louis XVII, deuxième fils de Louis XVI et Marie-Antoinette, meurt en captivité à l'age de dix-sept ans et sans avoir régné. Jodorowsky (oui c'est Jodo himself qui est aux commandes du scénar de cet album) confie un tout autre destin à ce personnage.

Nord de l'Espagne, le temple des Chevaliers d'Heliopolis, le jeune 17, coïncidence numérique, achève sa formation. Son maître, Fulcanelli, dévoile l'origine inattendue de ce jeune disciple : il s'agit bien sûr du jeune héritier du royaume. Le scénario de cet album est celui d'un maître qui mélange histoire et romanesque, faisant ainsi de la boulangère du roi un personnage central de l'histoire. L'imagination de Jodo fournit également une explication à la mort de Marat, qui, rassurez-vous, écrit tout de même dans sa baignoire.

Bref, un scénario original, créatif mais pas suffisamment soutenu par un dessin dont la colorisation me semble assez artificielle. Un legs du passé manga du dessinateur, Jérémy ?

Marc Suquet

partager sur facebook :