Résistances (La Zone, tome 2)

Rémy LANGLOIS, Eric STALNER

Glénat, 2010



Le tsunami a donc supprimé 95 % de la population britannique. Lawrence part à la recherche de Keira, qui est partie visiter le monde. Celle-ci est capturée avec plusieurs femmes par un homme de la société Winch, à la recherche de femmes encore fertiles.

Voilà un album qui manque de fond : toutes les questions qui se posaient à la fin du tome 1, n'ont guère trouvé de réponse. Pas grand-chose sur la société Winch, qui a racheté la zone, ni sur la fameuse contamination ou la société post-apo vaguement évoquée dans le premier tome et encore moins sur la Grande bibliothèque d'Édimbourg, dont on devine qu'elle est la porte d'entrée dans le Grand Tout, bien loin de la sauvagerie régnante et imposée par la société Winch. Pour qu'on y croie, faudrait nous en montrer un peu plus !

Bien sûr, on ne s'embête pas, car il y a de l'action et du rythme. Un dessin également bien classique mais qui exprime sentiments et ressentis.

Le premier tome était une intro : normal. Mais quand le deuxième tome en est également une, on trouve ça déjà moins normal. Allez Éric, change de braquet et donne-nous du concret !

Marc Suquet

partager sur facebook :