Gauguin

Laurence CROIX, LI-AN

Vents d'Ouest, 2010
104 pages, 15 euros



Gauguin annonce à ses amis son départ pour Tahiti. Il y trouvera une ambiance bien éloignée de celle qu'il imaginait de Paris.

Gauguin part à Tahiti en 1891. Il y peindra 70 toiles avant de s'établir aux Marquises. Dans le cimetière d'Atuona, sa tombe est voisine de celle de Jacques Brel.

L'album illustre la déception de Gauguin lors de son arrivée et son désenchantement à la vue de la société trop civilisée de Papeete. Paul Gauguin ira donc se réfugier à l'intérieur du pays, échappant aux manières un peu trop civilisatrices des blancs. C'est finalement l'envers du décor qu'illustre ici l'auteur : Tahiti n'a rien d'un paradis.

L'auteur, Li-An, fils d'une tahitienne, a vécu dans l'île durant quelques années. Son scénario mélange réalités historiques et histoires imaginés, comme il l'avoue lui même : "Le Gauguin de cette histoire est un mélange de ce que j'ai découvert de lui avec ce que j'avais envie de raconter. Ma peinture de Gauguin n'est pas plus fidèle à la réalité que ses tableaux...". Ainsi, la lutte de Gauguin contre des trafiquants d'armes, présentée dans l'album, semble inexacte, comme le précise la préface.

L'album n'est aucunement l'illustration fidèle de la vie du peintre mais bien plutôt ses hésitations face à ce qui n'a finalement rien d'un paradis primitif, source inépuisable pour un peintre. Les couleurs de Laurence Croix, qui a travaillé sur les tomes 19 et 20 de Black et Mortimer et sur plusieurs autres albums, sont un peu froides. J'aime par contre beaucoup la couverture de l'album.

Au final, une BD intéressante sur le personnage de Gauguin, même si tout n'est pas historiquement exact.

Marc Suquet

partager sur facebook :