Vendetta

R. J. ELLORY

Livre de poche, 2010
768 pages. 8 euros



Parce qu'il a enlevé mais aussi caché la fille du gouverneur de Louisiane, Ernesto Perez demande à être entendu par Ray Hartmann, un fonctionnaire de police inconnu.

R.J. Ellory livre ici un excellent polar. Le scénario est curieux : dès la page 155 sur les 750 que compte ce roman, le lecteur connaît le criminel qui s'est rapidement livré à la police. Alors, plus de suspense en perspective, plus d'histoire ? Et bien non, tout au contraire ! En effet, chapitre après chapitre, le criminel dévoile son histoire personnelle faite de violence familiale et personnelle, de révolution cubaine et d'ascension dans le milieu de la pègre. Mais sa propre histoire croise la grande et certains de ses éléments les plus intrigants comme la prise de pouvoir par Castro, l'affaire des fusées, l'assassinat de John et Bob Kennedy ou encore l'histoire de Miami et la guerre du Vietnam.

De criminel et salaud glaçant le lecteur - il garde tout de même enfermée la fille du procureur dont on ne sait pas si elle est en danger de mort - le lecteur change de sentiment face au coupable au fur et à mesure du contexte qui lui est raconté. Le criminel n'en reste pas moins froid, sûr de lui et dominant, même face à la police qui le détient.

Le scénario est plein de rythme. Les chapitres alternent suivant la même construction : l'histoire personnelle d'Ernesto Perez puis l'enquête du policier racontée avec rythme. Le suspense est maintenu d'un bout à l'autre du bouquin par deux questions obsédantes : à quoi va aboutir cette histoire que raconte le criminel, la victime est-elle toujours vivante ? Le personnage de Ray Hartmann est dans la classique lignée du polar : un flic un peu désabusé, plein de talent lorsqu'il est libéré du carcan hiérarchique, un poil trop attiré par la bouteille et dont l'histoire personnelle est assez complexe.

L'auteur montre un vrai style littéraire et passionne rapidement son lecteur dans cette catharsis mise en place par Ernesto Perez. Le croisement de l'histoire personnelle du mafieux et de la grande histoire est tout simplement passionnant.

Marc Suquet

partager sur facebook :