Le croque-mort a la vie dure

Tim COCKEY

Seuil, 2005
Traduit de l'anglais (USA). Première parution dans la langue originale en 2000. Déjà publié aux éditions Alvik en mars 2004.



" On était à Baltimore, pas au Danemark. Mais il y avait quelque chose de pourri quand même. " (p. 36)

A Charm City, autrement dit Baltimore, Hitchcock Sewell mène une existence bien tranquille. Il accompagne solennellement les morts à leur dernière demeure. Rien de plus normal, car Hitchcock Sewell est entrepreneur de pompes funèbres. Il dirige avec sa tante Billie une société modeste avec deux salons funéraires. Pour le reste, il s'occupe principalement de ses petites affaires.

Un mercredi du mois de mai, " le joli minois d'une certaine Carolyn James " fait irruption dans sa vie et va tout éparpiller aux quatre vents. Sans préavis aucun, une jolie jeune femme, portant jupe de tennis et sweat trop grand, débarque au beau milieu d'une veillée mortuaire, jusque là paisible. La dénommée Carolyn James, légèrement éméchée, est passée pour voir, sous le coup d'une impulsion, comment organiser un enterrement... Le sien ! !

Deux jours plus tard, son corps est retrouvé dans son garage. Suicide... Oui mais voilà ! Le cadavre n'est pas celui de la ravissante jeune femme qui avait troublé la veillée mortuaire. Pour la police, l'affaire est cependant classée. Classée avant même d'avoir été ouverte. Pour la police... pas pour Hitchcock Sewell, " triste, intrigué et très en colère ! "

" J'ai une tête formidable pour le métier que je fais. Elle met les gens à l'aise. " (p. 14)

" Il paraît que tu enterres les morts maintenant ? C'est ce qui s'enterre le mieux.. " (p. 69)

J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de Tim Cockey (cf Le croque mort préfère la bière). Le plus difficile sera en fait de ne pas se répéter à propos de ce roman qui constitue le premier volet de sa drolatique série des " Croque-Morts ".

Notre détective amateur, malin et séduisant, nous entraîne dans une enquête à la fois amusante et haletante. (" Hitch passe son temps à examiner ses intuitions, réviser ses jugements et philosopher sur la nature humaine. Il est plein de défauts et il en a conscience. Il a sa propre morale. J'essaie de la présenter sous un jour humoristique ", dit de lui Jim Cockey.)

Une enquête échevelée, menée tambour battant, entre la " somptueuse " Julia, son ex-femme, les parents de cette dernière, propriétaires du Screaming Oyster saloon (" Le salon de l'huître hurlante "), un boui-boui du quartier des docks, sa tante Billie, celle qui apporte à l'entreprise de pompes funèbres l'indispensable coté " chaleureux et farfelu ", Tony Marino, le cornemuseur " écossais " hors pair (qui n'est pas plus écossais qu'un ayatollah), une femme mystère, une authentique Soeoeur Secret, une séduisante Lady X, un Don Juan tennisman, un sosie de Grace Kelly, un vieux copain de fac devenu attaché de presse d'un homme politique, des flics ripoux, des politiciens véreux et corrompus...

Hitchcock Sewell, " romantique pragmatique " (p. 74) et curieux, trop curieux, va se trouver mêlé à une sombre affaire de déchets industriels. Enquête à risques, " affaire vraiment déplaisante " (p. 67)

Un roman très bien écrit (et très bien traduit, bravo Claire Breton ! ), très spirituel, à l'humour décapant. Un auteur américain talentueux et percutant !

Roque Le Gall

partager sur facebook :