Le bonhomme de neige

Jo NESBO

Gallimard, 2010
583 pages, 7.8 euros



L'hiver est là et la neige l'accompagne. Avec elle, les rites de fin d'année et les bonhommes de neige. Justement, ces derniers peuvent parfois cacher de drôles de surprises quand ce n'est pas votre femme qui à été dissimulée dedans par un tueur en série. C'est fou ce que cette engeance a tendance à sévir dans les contrées froides et venteuses de Norvège ces dernières années.

Pour le chercher, le chasser et le comprendre, Harry Hole. Un inspecteur pugnace qui trouve là l'occasion de rebondir et malheureusement de se pencher sur son passé. Accompagné de Katrine, sa nouvelle binôme, il va creuser dans son entourage et les souvenirs enfouis qui auraient du le rester.

Déjà sept volumes pour Harry Hole.

Pour ne rien vous cacher, j'ai du mal avec les polars nordiques. Une des raisons principales de ce petit blocage vient des noms des héros et des lieux. Les Veltelsen et autres se mélange dans mon petit crâne et je ne sais plus si on parle d'un endroit ou d'une personne. Ici, ce n'est pas trop présent pour les personnages principaux mais tout de même présent. C'est au lecteur de s'adapter bien sûr et certains le font sans souci.

L'intrigue quant à elle évolue doucement mais sûrement pendant une bonne partie du livre. Puis c'est l'escalade dans les rebondissements. Un coupable qui ne l'est plus. Un autre coupable tout aussi innocent, etc, etc. L'ouvrage aurait gagné à ne pas vouloir absolument se prolonger en créant la surprise car on finit un peu dans l'état du pompier qui répond a sa cinquième fausse alerte au feu et qui n'y croit plus quand l'incendie fait vraiment rage. A vouloir surprendre le lecteur et mériter le qualificatif de thriller imprimé en couverture, Jo Nesbo finit par lasser. Avec deux cent pages de moins, j'aurais certainement été convaincu voire séduit par cette enquête dont l'intérêt finit par fondre comme son titre a la fin de l'hiver.

Roland Drover

partager sur facebook :