La sanction

TREVANIAN

Gallmeister, 2007
341 pages. 22 euros



Jonathan Hemlock n'est pas un homme comme les autres. Il multiplie les qualités. Alpiniste de renommée international, professeur et grand amateur d'art, il est surtout un homme discret. Ce qui est bien sûr du a sa source de revenu parallèle, l'assassinat d'agents ennemis pour le compte d'une organisation secrète. Le voila contraint d'accepter une nouvelle mission qui l'oblige de surcroît à se remettre à l'alpinisme là où il croyait ne jamais devoir le refaire. Le voila obligé de combattre ses vieux démons et ennemis pour des raisons qu'il ne pense pas être les bonnes.

Voila un roman original de plus chez Gallmeister dont la ligne éditoriale me plait vraiment de plus en plus. L'histoire d'un homme, de ses doutes et de ses pensées. L'histoire d'une passion qui même si elle n'est pas la nôtre devient passionnante dans toutes ses descriptions. On en vient à se dire qu'effectivement, il vaut mieux prendre la voie déjà ouverte malgré le temps. On espère que la couverture nuageuse va se maintenir sans vent de mer. Et alors, on se rappelle que Jonathan est là pour tuer quelqu'un et que c'est cela qui compte pour lui.

Trevanian fait passer tout cela et bien plus encore. Les second rôles sont tous parfaits et utiles. Même ceux dont on aurait pu craindre qu'ils ne tombent dans le cliché s'en sortent plutôt bien. Pas une ligne qui ne soit là pour servir l'intrigue ou Jonathan.

Le petit plus se situe pour moi au niveau de l'humour un peu voir franchement noir. Le genre de blagues qui fait dire qu'on peut rire de n'importe quoi mais pas avec n'importe qui.

Donc une réussite pour moi et la découverte d'un personnage que l'on verrait bien évoluer pendant quelques temps un peu à la manière d'un bouquiniste cambrioleur bien connu de nos services.

Roland Drover

partager sur facebook :