Le Coup du cavalier

Walter Jon WILLIAMS

L'Atalante, 2010



L'humanité s'ennuie et ce par la faute d'un seul homme : Doran Falkner. Grâce à l'aide d'un extra-terrestre loufoque, il a apporté à l'humanité une source d'énergie illimitée et la quasi immortalité. Les défis à relever à présent semblent tous triviaux et même si les humains ont essaimé dans les étoiles, c'est au mieux l'apathie et au pire la folie qui les guette.
Doran n'échappe pas à la règle même s'il essaie de trouver une solution pour revitaliser l'espèce. Cette solution lui sera peut-être fournie sur un plateau par la découverte sur une planète lointaine d'une espèce animale dotée du don de téléportation, prouesse encore impossible du point de vue de la science humaine.

Ce n'est pas du tout un roman de hard science. La téléportation, son étude et ses conséquences sont presque anecdotiques.
L'histoire que nous raconte Walter Jon Williams n'est là que pour mener une réflexion sur la vie et la société dans un monde où le travail n'a plus de sens et ou la longévité change la notion de famille.
Attention, ce n'est pas une critique, c'est un livre intéressant et bien mené, mais la quatrième de couverture m'avait fait miroiter autre chose et j'ai été surpris à la lecture. Une très bonne surprise au final pour un livre très réussi.

Benoit Furet

partager sur facebook :