Mourir d'aimer (Le Zouave, T. 1)

HERSEL, RENOT

Glénat, 2010



1860, Alexandre Clément s'embarque à Brest. Direction le Mexique, où les armées de Napoléon III sont venues aider un empereur à monter sur le trône du pays.

L'histoire se situe dans le contexte de l'intervention française, entre 1861 et 1867, visant à mettre sur le trône du Mexique l'archiduc Maximilien de Habsbourg. Le pays était en proie à une instabilité politique et financière. En créant un empire catholique allié à la France, Napoléon III contrebalançait la puissance des États-Unis en Amérique.

L'idée est originale car la période assez peu traitée en BD. Mais j'ai été assez déçu par cet album. Les quelques données historiques sont assez peu replacées dans leur contexte : ainsi, page 18, une allusion aux "espions juaristes" risque de laisser un poil secs les lecteurs qui ne savent pas que Benito Juarez est au pouvoir au Mexique depuis 1859. Dommage, une occasion loupée d'en apprendre un peu plus. Les longs dialogues en espagnol, traduits sous les cases alourdissent le rythme du scénario (voir pp. 35-36, par exemple). Le titre du tome, Mourir d'aimer, flirte avec les grandes envolées romantiques, cucul la praline. C'est clair, le héros rencontre sa belle Mexicaine, la superbe Pilar : un peu cliché tout de même. Pour terminer, lecteur, ne cherche pas l'humour... il n'y en a pas une once !

Le dessin me semble bien approximatif, sans détails, ni originalité. Les couleurs restent fades.

Bref, ce premier épisode du Zouave est loin d'être une réussite. Va falloir pédaler dans le tome 2 pour remonter la pente !

Marc Suquet

partager sur facebook :