Casa del Amor

Jean FAILLER

Palémon, 2010
Coll. Les enquêtes de Mary Lester



Voilà que Mary Lester se retrouve envoyée pour des raisons politiques sur l'île de Noirmoutier pour une enquête au sein d'une famille du cru. Empoisonnement ? Manipulation ? L'enquêtrice s'installe sur l'île et se fait accepter par tous les îliens, qui lui révèlent les petits secrets et les anecdotes qui font toute l'histoire de ce livre.

Ainsi donc, Mary Lester répond avec le doigt sur la couture du pantalon à la requête du pouvoir politique. Son "goût de la provocation" ne la fait pas bondir et ne provoque aucune réaction lorsqu'on lui explique qu'elle part sur l'île de Noirmoutier mener l'enquête en toute discrétion afin d'éviter que la presse d'opposition n'utilise ce simple fait divers pour créer une polémique autour d'un membre du gouvernement, contraint par les événements de prendre des mesures impopulaires. Nous avons connu une Mary plus réactive, mais il est vrai qu'elle préfère aller à Noirmoutier que dans une zone de non-droit. C'est elle qui le dit, en tout cas.

Passons sur ce détail et attaquons l'aventure. La traversée du Gois, la visite de l'île sur un deux-roues (à moteur, tout de même), la découverte de quelques lieux et personnages loin du tourisme font tout le sel de cette aventure sans complications où le temps passe doucement et où le plus grand danger couru par Mary serait de manger des coquillages pas frais. Les faits sont clairs pour l'enquêtrice qui n'a plus qu'à creuser un peu pour trouver une solution afin de sauver les veuves et l'opprimé en évitant de voir "l'affaire" éclater au grand jour.

Manque de chance, la solution choisie est celle qui sauve l'honneur du pouvoir politique au détriment de la vérité. Tant pis si cela risque d'entraîner par la suite la mort de plusieurs personnes.

Et pour Mary ? L'honneur est sauf aussi, puisqu'elle aide la gentille de l'histoire à faire un pied de nez aux méchants.

Dommage pour le début et la fin de cette histoire, car c'est certainement ce livre qui contient les meilleurs morceaux d'écriture de Jean Failler, qui est vraiment bon lorsqu'il ne cherche pas la complication à la mode thriller. Je le trouve très agréable à lire dans ses rencontres de personnages et sa visite de divers lieux à travers leur âme et leur histoire.

Roland Drover

partager sur facebook :