Au delà du mal

Shane STEVENS

Sonatine, 2009
767 pages. 23 euros



Thomas Bishop commence sa carrière de tueur en série a l'âge de 10 ans par le meurtre sauvage de sa mère. Il faut dire qu'elle n'est pas tendre Sarah, c'est le moins qu'on puisse dire. Arrêté puis interné à l'hôpital de Willows, Californie, il s'en échappe 15 ans plus tard. S'en suit alors une course poursuite parsemée de cadavres de femme, à travers les Etats Unis, entre ce tueur fou la police et Adam Kenton journaliste en mal de scoop !

Ce livre m'a été prêté par ma tantine chérie, lectrice avertie de bons polars avec comme commentaire "dis moi ce que tu en pense, moi je ne sais pas trop...". Je crois que j'aurais dû mieux entendre le "...je sais pas trop !".
Pourtant chaudement recommandé par Stephen King (mais là aussi j'aurais dû mieux "entendre")
ce roman qui se donne des allures de documentaire s'étire sur 800 pages... autant dire que c'est long... très très long ! Car non content de tout nous dévoiler sur la personnalité de Thomas Bishop, l'auteur nous explique aussi rapidement ses motivations réelles ou fantasmées.

Donc en bref ce que j'en pense ? Ici aucune fascination glauque pour la noire et perverse personnalité d'un Hannibal Lecter. Tout au plus un récit froid et sans frisson d'un fou qui se prend pour... Le psychopathe est bien là, mais le message est qu'il a vécu une enfance vraiment horrible (oui merci jusqu'à preuve du contraire on ne nait pas psychopathe... ) et le lecteur le plaint, un peu mais c'est tout..
Petite surprise quand même à la fin pour ceux qui n'auront pas bien capté le détail qui tue (c'est le cas de le dire... ) et qui annonce la fin.

Annecat

partager sur facebook :