Henri Désiré Landru

Christophe CHABOUTÉ

Vents d'Ouest, 2006



Landru au cours de son procès est condamné à mort. Tout aux yeux du lecteur le transforme en un monstre froid qui ne mérite que la mort. Et pourtant, Landru ne serait-il pas lui même victime d'une conspiration ? Une conspiration initiée dans les tranchées de la guerre de 14 par un de ces poilus qui ne rêve que de déserter et imagine un stratagème qui le fera disparaître et vivre en secret avec son amour Hélène, à l'abri du besoin.

Voilà un bon album : par l'histoire d'abord. Il faut avoir une bonne dose d'imagination pour transformer l'histoire de Landru et lui donner un profil dans lequel le monstre froid est lui-même une victime. Bien vu le montage du coup tordu qui aurait dû permettre au poilu de retrouver une vie agréable. Bien vu aussi le deuxième étage de cette conspiration, initié par les pouvoirs politiques qui ne souhaitent pas désigner comme victime un ancien de la guerre de 14 ! On se laisse donc prendre dans les arcanes de la conspiration qui aboutiront à la mise à mort de Landru. Un accusé qui arrange tout le monde.

Les personnages sont également intéressants. Le Landru d'un monstre froid et provocateur devient victime, même s'il ne perd pas toute sa culpabilité. Le poilu, de héros devient dément, prêt à tout pour émerger dans une autre vie. Quant aux victimes féminines, le prix étant toujours payé par les mêmes, cela va de la gentille sotte buvant les mots d'amour de Landru à la bourgeoise méfiante qui n'a rien d'une ingénue.

Le dessin est très noir avec souvent des arrières plans très foncés qui ajoutent à la noirceur de l'histoire. Un bon album.

Marc Suquet

partager sur facebook :