Diablo Corp.

Ludovic ROUBAUDI

Timée, 2009
384 pages. 17 euros



Le commissaire Wayne Cassidy, patron du service de police criminelle de la cité état de Ouang Schock, dirige une enquête sur un attentat dans le métro de la ville.
Des liens apparaissent rapidement avec des affaires de meurtres d'accros des jeux vidéos ainsi qu'avec des histoires politico-économiques impliquant les plus grandes sociétés de la cité.
L'autre personnage principal, c'est Gül, un génie de l'informatique au caractère un peu perturbé qui fait office de méchant (mais rassurez-vous, il n'est pas tout seul).
L'intrigue se déroule donc sur plusieurs plans, celui, technologique, des jeux vidéos en ligne (MMORPG pour les initiés), celui, criminel, des bas fonds de la ville et celui, économique et politique, des bureaux des dirigeants de la cité et des hommes d'affaires.
Ce qui fait le grand intérêt de ce livre, c'est l'univers dans lequel évoluent les personnages. L'action se passe en 2049, c'est de l'anticipation plutôt que de la science-fiction, la technologie est à peine plus évoluée que de nos jours, l'originalité réside dans l'histoire d'Ouang Schock.
Cité état créée par un seigneur de la guerre aux confins de la Chine, c'est le lieu de tous les trafics, le Las Vegas asiatique, l'empire du jeu en ligne, une mégapole qui s'étend sur des centaines d'étages dans les deux directions (le haut et le bas avec la répartition évidente des élites sur les terrasses et des prolétaires dans les profondeurs).

Il y aurait beaucoup plus à en dire, mais après tout, vous n'avez qu'à lire le bouquin, il y a dedans du Blade runner pour le côté glauque de la ville, du Neuromancien pour l'aspect cyberpunk et du Judge Dredd pour le côté expéditif et sanglant de la justice ("La Loi c'est moi !").
Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce bouquin un véritable page turner, c'est apparemment le deuxième livre de l'auteur dans cet univers, je vais m'empresser d'aller commander le premier.

Benoit Furet

partager sur facebook :