A la recherche du sexe volé

Nicolas DUMONTHEUIL

Futuropolis, 2009
Le Landais volant, tome 2
72 pages, 16 euros



Où l'on voit Jean-Dextre partir avec l'aide d'une galloise à la recherche de son sexe volé. Lequel a donc réduit à une taille tellement microscopique que la visée lors de ses exonérations vésicales est devenue un problème épineux. Sur sa route africaine, de nouveau des femmes (qu'il ne peut plus honorer comme il se doit, làs !), des enchanteurs, des péripéties truculentes. On y apprend entre autres qu'au pays de la virilité glabre et musculeuse, la rotondité plantureuse du gascon et son catogan lui valent d'être régulièrement pris pour une femme. Il se pourrait même que ce soit là l'origine de sa mésaventure. Pour retrouver ses proportions majestueuses (!), le baron Pandar de Cadillac devra frayer avec quelques coutumes étranges et étrangères. A la suite de ce retour momentané à la normale en terre africaine, notre gascon devra de nouveau se débattre dans les affres d'une réalité perturbée en terre américaine, cette fois. Et subir un avatar du supplice auquel Bill Murray a dû se plier dans un de ses films les plus célèbres : Un jour sans fin...

Amis cartésiens, amateurs d'articulations limpides et rationnelles, passez votre chemin. Ce deuxième tome des aventures du Tartarin cuvée 2009 n'est toujours pas pour vous ! Nicolas Dumontheuil s'ingénie à emberlificoter son héros terrible dans les courbes voluptueuses de l'Afrique musquée et de ses enchantements mortifères. Puis, dès qu'il l'a sorti des méandres du continent noir, c'est pour mieux le tartiner des paradoxes de l'Amérique du nord ! Il a une rude santé, le baron de ND, pour affronter les malices de ce début de millénaire qui n'est pas si policé que nous pourrions croire, occidentaux post-industrialisés que nous sommes. On se réjouit de voir un noble désargenté et aventureux transporter en bulles et en terres étrangères les lubies amoureuses et l'esprit chevaleresque d'un authentique nom à particule. Ses aventures sont grand-guignolesques, réjouissantes, inattendues. On en demandait autant que pour le premier opus, et voilà ! Le gant est relevé, le lecteur satisfait, l'auteur en remettra une couche avec un troisième volet, à paraître.

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :