B.Y.

Joël BECAM

L'Amour Délivre, 2009
254 Pages. 15 euros



Je ne me risquerai pas à changer une ligne du brillant résumé de Gaëlle car tout y est ! Non je vais juste me permettre de m'associer, non pas à la folie consumériste qui la frappe, mais à son enthousiasme pour cet excellente surprise que représente B.Y.

Le parti choisi par Joël Becam de "faire raconter" les différents protagonistes, soutient le coté thriller du récit de façon très agréable et les points de vue de chacun d'entre eux ouvrent sur des pistes de réflexion et là je rejoins encore ma petite camarade sur je cite "notre quête consumériste et notre inaptitude à trouver un vrai sens à l'existence (je veux dire ailleurs que dans les magasins !)"

Alors n'hésitez pas à vous procurer B.Y et ne vous inquiétez pas, il ne paraît contagieux que sur les gens prédestinés.

Annecat

partager sur facebook :