Les ensembles contraires Tome 2

Thomas ERIC, KRIS, NICOBY

Futuropolis, 2009
219 pages. 24 euros



Kris retrouve son ami Eric à l'hôpital de Brest où il a été amené après une tentative de suicide par Valium. Eric a une vie difficile : une mère alcoolique et trop présente dans la vie de son fils, un père dépressif, une soeur en fugue, un problème avec les filles.

Le premier tome montrait comment deux garçons, Éric et Christophe, se lient d'amitié. Et pourtant, rien n'annonçait ce lien : Christophe suit en effet des études classiques et Éric un CAP de couture. Leur première rencontre est assez froide. Comme l'avoue Kris lui même, "tout est réellement autobiographique". C'est l'envie de partager cette expérience, celle d'une amitié pour la vie, qui a poussé ces deux acteurs à se raconter.
Le deuxième tome débute sur l'acte désespéré d'Éric. Le "pote" fait une tentative de suicide. On découvre bien dans ce récit les morceaux de vie qui alimentent l'amitié : du suicide, à l'oubli momentané au milieu de l'agenda estudiantin, en passant par les retrouvailles. Il y a aussi l'aveu du pote qui ne sait pas lire et qui ne l'avait jamais dit. Il y a dans cet album des vrais moments où chacun des deux amis se livre. De ces moments durant lesquels on sait que l'on parle à un Ami, pas un copain, c'est pas pareil !
L'histoire de deux amis, ça touche. Et c'est le cas de cet album : c'est simple mais sincère.
Coté dessin, point de fioritures. C'est simple, direct et sans trop de détails. Le plus souvent trois couleurs dominent, transcrivant l'ambiance du moment entre les deux amis.
C'est donc un album intimiste, personnel et touchant. Attention, lire le tome 2 sans le 1, c'est un peu ignorer l'origine de cette histoire d'amitié et s'exposer à ne pas la comprendre.

Marc Suquet

partager sur facebook :