Trompe la mort

Alexandre CLERISSE

Dargaud, 2009
64 pages. 14 euros



Marcel a  85 ans, est passablement râleur et s'ennuie. En rentrant d'une promenade, il fait un petit tour par le marché et déniche un clairon cabossé datant visiblement de la dernière guerre. Avec lui, Marcel est submergé par les souvenirs de sa guerre dans laquelle il est enrôlé comme ... clairon. Il décide alors, avec l'aide de sa petite fille Andréa et de son "taxi clairière" de retourner sur les lieux où il a enterré son cher instrument, afin de souffler une dernière fois dedans... Mais ils ne sont pas au bout de leurs surprises.

C'est une histoire personnelle, celle de son grand père, que Clérisse a choisi (pour notre plus grand plaisir) de raconter dans son deuxième album (premier "Jazz Club" Dargaud 2007). Et cela sent le vécu. En effet entre le grand père "radoteur" et sa petite fille plutôt genre "libérée" ce n'est pas toujours la grande écoute mais qu'est ce qu'ils s'aiment ces deux là... Cette recherche du clairon va les amener à croiser la route de personnages hauts en couleurs et permettre à Clérisse de raconter sa version (celle de son grand père ?) de la guerre côté jeunes recrues mortes de trouille mais vivantes... ça oui vivantes !

Le trait très particulier de Clérisse contribue indéniablement à servir cette ambiance de tranche de vie joyeuse teintée d'une touche de nostalgie.
A lire

Annecat

partager sur facebook :