Le nom du vent

Patrick ROTHFUSS

Bragelonne, 2009
648 pages. 28 euros



Amis fans de fantasy, je vous présente Kote, aubergiste de campagne à la chevelure de feu et aux yeux d'émeraude, Kote il est mais Kote il ne fut pas toujours, en fait avant de prendre sa retraite dans l'hotellerie Kote était Kvothe le légendaire guerrier terrible et magicien, vous me direz que le légendaire ne s'est pas trop fendu question pseudo, et je vous réponds que Kote et Kvothe ne se prononcent pas du tout pareil, et on s'en tape un peu !

Une conjonction d'événements étranges et une rencontre avec un écrivain itinérant vous amener Kote à raconter son histoire, que dis-je sa geste ! commencant malheureusement par le massacre de sa famille par une bande de chandrians dont on sait peu de choses sinon qu'ils sont humains sanguinaires ou démons féroces, nous suivont ensuite le jeune orphelin bien décidé à venger les siens mais conscient de sa faiblesse il fait le serment de devenir le plus grand des arcanistes ( un genre de magicien ) afin de terrasser les monstres qui lui ont ravi sa famille.
Nous suivons donc le jeune garçon à l'université dans la difficile initiation malgré ses dons évidents, les amitiés ( et inimitiés ) les amours,et comme disait le regretté Charles Aznavour : les emmerdes (ah bon il est vivant Charles, bon ben excuses !)

1er tome de la saga, Patrick Rothfuss installe tranquillement ses personnages, et il me tarde de lire la suite afin de savoir si Kvothe va enfin péter la gueule de ces fumures de chandrians !

Un bon cru en somme, allez-y de ma part !

Gaëlle

partager sur facebook :