Avaleur de mondes

Walter Jon WILLIAMS

L'Atalante, 2009
416 pages. 17 euros



Ca commence comme un bouquin de fantasy avant de tourner à la science-fiction à base d'univers de poche gérés par des intelligences artificelles avec un super méchant qui essaie d'asservir toute l'humanité.
Le début est franchement décevant, de la fantasy de base avec un héros qui est une vraie caricature, à qui tout réussit et qui se joue des difficultés en prenant en plus le temps de faire le joli coeur et de séduire les femmes qui passent par là.
Lorsque l'on change d'univers, quittant le monde fantastique pour celui des super intelligences artificelles et de la haute technologie, le décor et l'intrigue deviennent un peu plus intéressants mais le héros ne perd malheureusement rien de sa supériorité même s'il va devoir faire face à quelques déboires.
Ca se lit vite, très vite, c'est distrayant mais c'est quand même largement en-dessous du niveau habituel de la production de Walter Jon Williams, à réserver aux inconditionnels de Perry Rhodan ;-)

Benoit Furet

partager sur facebook :