Hiver arctique

Arnaldur INDRIDASON

Métailié, 2009
334 pages. 18 euros



C'est le deuxième roman d'Indridason que je lis, le deuxième ayant pour héros le commissaire Erlendur et c'est vraiment du grand polar scandinave.
Le titre est très bien choisi, tout au long du livre, on ressent le froid, la nuit omniprésente, la solitude des personnages.
L'intrigue est bâtie autour du meutre d'un enfant de 10 ans, un immigré en provenance de Thaïlande. Alors crime raciste ou simple concours de circonstances ? Erlendur et ses collègues auront fort à faire pour démêler l'écheveau des indices parfois contradictoires.
Au delà de l'intrigue policière, Indridason nous dresse un tableau plutôt sombre de la société islandaise vue sous l'angle de l'immigration et c'est sans parler du personnage principal, Erlendur, flic solitaire et limite dépressif, dont l'existence est loin de respirer la joie de vivre.
Un très beau roman mais que je déconseille aux gens qui n'ont pas le moral, c'est vraiment du roman noir.

Benoit Furet

partager sur facebook :