Mon frère le fou

SERA

Futuropolis, 2009
82 pages. 17 euros



On dirait que Séra a volé le ciel de la Bretagne, tant sa plume recouvre de lavis argenté le fil de ses pages de papier, d'écume étincelante la crête des vagues majestueuses de la pointe du Raz. On dirait aussi qu'il a réussi à capter toute la magie du Barzaz Breizh tant son récit confine à l'ellipse, noire et grise, pour conter des frères ennemis, un père disparu en mer, une mère qui s'est mise en terre prématurément. Le dessin est magnifique, l'histoire très simple et un peu énigmatique. Le fou de Bassan et son iris cerclé de noir promène ses ailes de planeur des cîmes au gré des cases pour guider ou bien accompagner les quelques bipèdes égarés de Dournenez qui se débattent au large des eaux grises de la baie des trépassés, maudit karma ! L'album tient plus du poème dessiné, de l'épopée du pêcheur à celle de la muse blonde et joggeuse dont l'apparition signe le retour à la vie de la mère, et à la paix des deux frères. De quoi parler à la celtitude de tous les émigrés péninsulaires de la terre. A lire pour des cases de pur enchantement visuel.

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :