Ce qui est écrit

ALCANTE, Milan JOVANOVIC

Dupuis, 2008
Jason Brice Tome 1
56 pages. 13 euros



A Londres en 1920, Jason Brice est le justicier de ceux qui se laissent berner par des médiums au don plutôt sonnant et trébuchant. Il se mettra au service de Mme Prendergast qui vient d'acquérir une maison dans les caves de laquelle son domestique a trouvé un manuscrit annonçant la mort de sa patronne.

Voilà une bd très classique, ce qui n'est aucunement un jugement négatif. Un détective cartésien qui se lève face aux forces paranormales. Il y a de l'action, c'est sur. Mais l'histoire ne m'a pas passionné. On lit cet album avec un plaisir mesuré, sans grande envie, à la fin de ce tome, d'en savoir plus.

Est-ce la faute du dessin ? Milan Jovanovic livre des dessins assez simples, sans détails et notamment dans les visages. La colorisation de Sébastien Gérard reste également assez terne. Si bien que l'ensemble laisse une impression un peu glacée et artificielle dans laquelle il est difficile pour le lecteur, d'entrer.

Marc Suquet

partager sur facebook :