L'évangile selon Jacques Lucas

Cyrille AUDEBERT

Auto-édition, 2009
292 pages. 17 euros



David Huxley a tout pour être heureux. Ses peintures se vendent bien, son meilleur modèle vient de se déclarer à lui. pourquoi rêver d'autre chose ? Pourtant ça n'a pas toujours été le cas. Son enfance cache une part sombre qu'il ne veut plus évoquer tant elle lui rappelle son père. Celui-ci, milliardaire, a tout fait pour que David reste auprès de lui, qu'il devienne l'héritier!
David a préféré couper les ponts, il veut être libre.
Mais tout rêve a son cauchemar, et celui de David se nomme le commissaire Ballard. L'officier de police est persuadé que David est le meurtrier qui défraie la chronique. Ce n'est pas tout. Mélodie sa jeune amie est persuadée d'être suivie. David va mener l'enquête, pour savoir ce qui se cache derriere tout ça et prouver son innocence.

On entre de plain-pied dans ce policier qui est distrayant. La lecture est aisée et les faux semblants sont légions. L'auteur semble aimer les femmes. Les personnages féminins le lui rendent bien. Dans ce bas monde, rien ne va plus. Que vous soyez commissaire, policier, danseur ou galeriste, ne faites confiance à personne. Car Il est peut-être là à vous épier : l'écorcheur ! Les pistes sont fausses, l'humour est présent, la lecture de ces personnages torturés mentalement, en manque d'amour (certainement), vous fera perdre la notion du temps. Sympathique et amusant

Temps de livres

partager sur facebook :