Biomega

Tsutomu NIHEI

Glénat, 2009
Tome 1
186 pages. 7 euros



Dans un futur, Zouichi Kanoe parcourt le monde à la recherche de personnes qui ont été immunisés contre le virus qui empoisonne la surface et transforme les humains en "drones". Il est aidé par une moto dotée de nombreuses armes ; d'une intelligence artificielle, mais aussi par le fait qu'il n'est pas humain.
Dans ce premier tome, Zouichi va dans une ville forteresse, fermée sur elle-même. Il y rencontre une jeune fille, descendante d'un scientifique. C'est elle qui a été immunisée, mais elle est enlevée. Zouichi part à sa recherche.

Tsutomu Nihei nous avait régalé avec Blame et Snikt. Chez lui, peu de scénario, mais un dessin superbe, glauque. Le scénario de cette série fera-t-il exception à la règle ? On l'espère. La trame est intéressante. Un gouvernement qui chasse tout le monde, une société qui emploie un androïde sauveur du monde. Un virus zombifiant.

Le premier tome montre pas mal de surprises que je ne voudrais pas révéler ici. Tout est dans le dessin. Rapide, pas de temps mort, une lisibilité pour les habitués de Tsutomu, mais pour les autres, il sera plus difficile de rentrer. Essayer de le lire, l'ambiance apocalyptique se ressent et notre futur n'est pas drôle. Tout en mouvement, en délire pictural, Tsutomu nous asseoit encore. Vite la suite...

Temps de livres

partager sur facebook :