Canoë Bay

Tiburce OGER, Patrick PRUGNE

Daniel Maghen, 2009
78 pages. 15 euros



En 1756, Anglais et Français s'opposent en Amérique du nord. Jack, un jeune garçon de 10 ans, s'enrôle comme mousse sur un navire marchand anglais. Mais l'équipage, composé d'anciens bagnards, se rebelle et Jack devient flibustier, comme l'étaient ses parents.

Le point fort de l'album c'est le dessin. Des aquarelles superbes, bien colorées sans que cela soit criard. Le lecteur découvre un travail d'orfèvre bien loin des colorisations à l'ordinateur qui enlèvent personnalité et profondeur à certaines bd.  Les cases sont élégantes et on ne peut qu'admirer le superbe travail de Patrick Prugne, complété en fin d'album par un dossier de 24 pages de croquis et essais.
Les personnages de l'histoire sont aussi bienvenus et parmi eux, Lucky Roberts, en réalité John Place, qui a connu sa première mutinerie à l'âge de 18 ans. Un flibustier décidé et violent mais généreux quand il libère les esclaves noirs et protecteur de Jack.
La présence d'une trame historique renforce le récit : on se situe après le grand dérangement durant lequel les anglais chassent de leur pays les acadiens qui ont refusé de leur apporter une aide dans leur combat contre les français. Le contexte de la flibuste porte l'histoire : de Tortuga dans les Caraïbes, lieu de cache de flibustiers, à Jack, fils présumé d'Anne Bonny et Jack Rackham. Et pourtant, le scénario n'est pas le point le plus fort de ce travail : la recherche du trésor de Jack Rackham est ainsi peu poussée .
On en ressort, conquis par l'esthétique de l'album et par une histoire que le lecteur se laisse malgré tout conter avec intérêt. Un vrai plaisir.
On trouvera ici un portrait de Patrick Prugne qui a découvert la bd par Oumpah pah

Marc Suquet

partager sur facebook :