La maison aux fenêtres de papier

Thomas DAY

Gallimard, 2009
302 pages. 7 euros



Deux démons ont vu le jour dans le concentré de haine et de mort des bombes A de Nagasaki et Hiroshima. Après quelques années, ils sont chacun oyabun d'un clan yakuza et, pour être tous les deux des démons, n'en ont pas moins des visions très différentes de l'avenir tel qu'il devrait être.
L'un des personnages principaux est Sadako, une femme-panthère, "protégée" de l'un des deux démons qui devra choisir laquelle de ces deux visions se réalisera; l'autre est l'Oni No Shi, épée magique tueuse de démons dont la génèse et l'histoire nous sont contées par les deux démons.

Un roman sur les yakuzas, un livre de légendes nippones et un bouquin fantastique avec des démons et des hybrides sans oublier un zeste de zen, Thomas Day nous livre un "joyeux" mélange de tous ces styles dans un seul ouvrage et c'est très réussi.
J'ai retrouvé l'ambiance des sources auquelles l'auteur a puisé et qu'il présente dans une bibliographie/filmographie sélective à la fin de son bouquin : Musashi, Murakami, Kill Bill, Aniki mon frère, Urotsukidoji, ...

C'est violent, parfois un peu gore et vraiment très japonais, bravo monsieur Day !

Benoit Furet

partager sur facebook :