Le rêve de Miranda

Marianne ESCHBACH

L'Atalante, 2009
270 pages. 14 euros



Miranda est seule dans sa chambre d'hôpital. Plongée dans le coma suite à une chute de vélo, elle erre au Pays des rêves. Son frère Martin est alors contacté par Dodo XI, reine des animaux. Sa mission est d'obtenir du temps auprès de Mardouk, l'administrateur du temps. Car Miranda est partie trop tôt et seuls sept enfants, ensemble, peuvent sauver le Grand rêve !
Mais pourquoi le temps est-il si important ? Et pourquoi faut il sauver le Grand rêve ? Qui sont le Scorpion rouge et la Chasseresse blanche ? Pourquoi se font-ils la guerre ? Qui sauvera les amis de Martin, Petit Ours, Emilie la Chouette, Frédéric le Pélican, docteur Oreilles Pointues et professeur Longue Queue ? Que trouvera Martin sur la route ?

chuuuuuut, "je ne suis pas devenue chroniqueuse à Mauvais Genres Rade de Brest pour répondre aux pourquoi et aux comment". Juste pour vous donner envie d'aller chercher les réponses.

Marianne Eschbach signe là son premier livre qui a des allures de conte, mais pas uniquement. En effet, Martin va devoir, au sens initiatique du terme, effectuer une longue route, parsemée d'embûches, de douleurs et de larmes avant de se découvrir et par-là même découvrir le sens de son engagement.
Le pays des rêves décrit par Marianne Eschbach est riche d'inventions et de surprises et le rythme du récit est rapide et quelques fois impressionnant.
Pourtant et malgré l'humour, les sujets traités sont souvent trop denses pour être appréciés à leur juste valeur. En effet les aventures dans lesquelles se jettent Martin et ses amis auraient mérité peut être plus de développement car on reste un peu sur sa fin à chacune d'elle.
Mais le jeune lecteur pourra y trouver de quoi nourrir ses propres rêves et verra que l'Amour, le Courage et la Fraternité sont (heureusement) toujours d'actualité.

Annecat

partager sur facebook :