La maison des damnés

Richard MATHESON

J'ai Lu, 2000
6 euros



Lionel Barrett, physicien et parapsychologue de son état est amené à relever un defi.
Y a t'il une vie apres la mort ?
S'il apporte des faits, lui et son équipe se partageront la somme de cent mille dollars (Nous sommes en 1971).
Le pari est porté par Rolf Rudolph Deutsch, un magnat de la presse à sensation.
Il a acquis la maison des damnés. Un batiment isolé dans le Maine, abandonné depuis trente ans, et fatal à tout visiteur.
Lionel barrett est accompagné de sa femme, ainsi que de deux spirites.
L'un d'eux, Benjamin Franklin Fischer est le dernier rescapé de la maison des damnés en 1940. Mais celà l'a amené au bord de la folie, ainsi qu'à la perte de ses pouvoirs.

Le pari repose sur le fait qu'ils doivent rester dans cette maison une semaine et rapporter des faits durant ce temps imparti.
Les quatre visiteurs vont découvrir une maison restée intact depuis quarante ans. Elle ressent les événements qui s'y sont passés il y a longtemps.
Ils vont devoir s'épauler les uns, les autres pour faire face à ce qui est dans la maison.

L'auteur fait partie de la littérature de genre. Il a aussi participé à des scenarii pour la télévision et le cinéma.
La maison des damnés est un classique aussi. Mais Richard Matheson réussit le tour de main de nous faire frissonner. Pourtant tout respire une autre époque. Celle des seventies.
L'ambiance générale du livre vient de la maison : fétide, putride. Il s'y passe des phénomènes étranges que le scientifique aura bien du mal à expliquer.
On découvre l'auteur de la maison : Belasco, un être dévoué au mal, qui fait pourrir le coeur des plus purs.
C'est celà, la maison des damnés. Une descente aux enfers. Richard Matheson nous fait frémir sur l'étendue du mal que peut faire l'homme.

A lire la lumière allumée, avec pleins de choses positives autour...

Temps de livres

partager sur facebook :