L'enjomineur : 1792

Pierre BORDAGE

L'Atalante, 2004



L'action de ce roman se passe en pleine révolution française. Nous sommes en 1792. Le roi est acculé, la noblesse pourchassée, le clergé mis à terre par les nouvelles réformes. Les luttes entre Jacobins et Girondins rendent le pays ingouvernable et les extrêmes profitent de la pagaille ambiante pour tenter de prendre le peu de pouvoir restant au roi. C'est une période de grands bouleversements. Dans le bocage vendéen, on apprécie peu tous ces changements. La révolution a fait le vide parmi la noblesse mais les bourgeois et autres spéculateurs ont eu vite fait de prendre la relève des anciens exploitants du peuple. Le petit peuple vendéen est à bout. La misère s'installe et voilà que, pour couronner le tout, on déporte les curés pour les remplacer par des laïcs. Ce sera la goutte d'eau qui fera déborder le vase.

Dans ce livre historique, l'auteur va faire ressortir deux personnages très différents l'un de l'autre.

Emile, tout d'abord, l'enfant des fées, jeune homme qui aime le bocage et n'aspire qu'à une chose : pouvoir y vivre heureux. Emile a été élevé par un prêtre aux idées nouvelles, qui prônait l'égalité entre les hommes, ce qui n'est du goût de personne à l'époque. Ce personnage va être emporté par l'histoire. Il découvrira la dureté des hommes, et surtout entrevoir un monde mystérieux duquel il semble faire partie.

Cornuaud, ensuite, une brute épaisse victime d'une malédiction après avoir violé une jeune esclave sur un navire négrier. Il revient à Nantes où, grâce à d'anciens compagnons de truanderie, il va prendre une part active à l'action d'une loge maçonnique (viols, meurtres, pillages...). Sans oublier cette terrible malédiction qui l'oblige à tuer sans cesse.

Nouveau livre de Pierre Bordage, et quel livre ! Une grande épopée sur une des périodes les plus terribles de notre Histoire, la Révolution française. Etant d'origine vendéenne, l'auteur a choisi de montrer l'histoire du côté des gens du bocage, avec beaucoup de justesse et une grande documentation, cherchant toujours à montrer les deux facettes de cette époque. Comme d'habitude, Pierre Bordage est sans concession avec ses personnages. Ils doivent affronter les tourments de la fin d'une époque avec toute la dureté et la noirceur qui la caractérise. En plus du romanesque, il ajoute une touche de fantastique. Vivement la suite ! ! !

Jean Goasdoué

partager sur facebook :