L'Ange de l'abîme

Pierre BORDAGE

Au Diable Vauvert, 2004



Pierre Bordage nous expédie dans un très proche futur, particulièrement effrayant. Après les attentats du 11 septembre 2001, l'ultra-protectionnisme derrière lequel se sont retranchés les pays capitalistes, l'Europe est depuis une quinzaine d'années ravagée par une guerre aussi stérile qu'effroyable et meurtrière, encouragée et soutenue par les Etats-Unis qui y trouvent bien évidemment leur compte, une guerre qui oppose les légions de l'archange Michel, défenseur d'un catholicisme intégriste totalitaire qui, depuis le bunker roumain où il s'est établi n'hésite pas à envoyer à la mort des gamins de seize ans, qui cloître les femmes, aux ousamas Moyen-Orient islamiste massés entre la Mer Baltique et la Mer Noire. Et c'est dans cette Europe d'apocalypse chaotique, ruinée par la faillite des OGM, les attentats kamikaze, et qui s'est enlisée dans une guerre de tranchées, dans cette Europe exsangue constamment bombardée, que deux adolescents, Pibe, un orphelin de treize ans, et Stef, à peine plus âgée (seize ans), jeune fille troublante, rebelle et mystérieuse qui va devenir son initiatrice, tentent de rejoindre le bunker roumain depuis lequel l'archange Michel gouverne l'Occident. Leur objectif est de l'éliminer...

Avec ce deuxième volet d'une trilogie en cours, Pierre Bordage, fidèle aux thématiques qui lui sont chères, s'attache à décrypter un deuxième texte sacré fondateur. En effet, si "l'Evangile du Serpent" propose une relecture des Saintes Evangiles, "L'Ange de l'abîme" transpose l'Apocalypse dans un contexte moderne. L'auteur nous livre ici une nouvelle réflexion sur les rapports entre religions, dogmes, spiritualité et société. Il s'interroge sur l'avenir que se réserve notre civilisation malade d'égoïsme et insensible au déséquilibre croissant qui oppose les pays riches - les pays capitaliste occidentaux - aux pays déshérités. Il nous livre ses doutes sans prendre parti, sans chercher ni à imposer son raisonnement ni à donner des leçons. Au lieu d'essayer de pallier aux injustices infamantes qui déséquilibrent le monde, d'accepter de partager les richesses, les démocraties capitalistes opèrent un repli sur soi et initient de nouvelles croisades qui immanquablement se soldent par des machinations plus ou moins secrètes, des guerres, et le cortège de souffrances, de débordements et d'atrocités qui en découlent, en plus d'une fracture sociale qui va s'aggravant. L'obscurantisme, le fanatisme religieux, la violence et la cruauté humaine règnent en maîtres absolus : une situation internationale alarmante qui donne à réfléchir car elle n'est pas si éloignée que cela de celle que nous vivons aujourd'hui. Pierre Bordage nous propose là une vision très sombre et pessimiste, fascinante mais vraiment très inquiétante, toujours parfaitement crédible, de ce que pourrait réellement devenir la situation mondiale. Donnent vie à une intrigue - habilement construite et maîtrisée de bout en bout - des personnages humains dont le destin apparaît le plus souvent tragique. Ainsi, la quête initiatique que mènent deux adolescents, Pibe et Stef, est jalonnée par de multiples scènes de la vie quotidienne toutes reliées les unes aux autres par un fil conducteur, qui se justifient à la fin et dont les acteurs sont des gens banals, des êtres ordinaires, des anonymes.

Un excellent cru du grand Pierre Bordage qui, une fois encore, nous donne la pleine mesure de son talent. Une politique fiction à lire absolument !

MGRB

partager sur facebook :