Le Dragon aux plumes de sang

Pierre BORDAGE

L'Atalante, 2003
Deuxième tome du diptyque des "Griots Célestes". Précédé par : "Qui-vient-du-bruit".



A la suite des Grandes Guerres de la Dispersion, l'humanité a éclaté et essaimé en direction des innombrables systèmes stellaires de toute la galaxie. Extrêmement éloignées les unes des autres, ces différentes colonies humaines ont continué d'évoluer, mais suivant des modes bien différents, donnant naissance à des civilisations qui ont petit à petit rompu tout contact entre elles. Le seul lien est dorénavant assuré par la confrérie des griots célestes, caste de voyageurs spatiaux-temporels qui, sur les notes qu'ils font naître en pinçant les cordes de leur kharba, instrument qu'ils reçoivent dès lors qu'ils sont officiellement intronisés dans le Cercle des Griots, transmettent par le chant l'histoire et la mémoire collective de l'espèce humaine. Appelés, happés par un flux d'énergie cosmique et portés sur les mystérieuses voies de la Chaldria qui, depuis que les humains ont perdu la maîtrise du vol spatial, les fait passer - avec une fulgurance inouïe mais au prix d'intenses douleurs physiques - d'un monde à l'autre, les griots ont de plus en plus de difficultés à remplir leur mission. Sur chaque planète, une partie de plus en plus importante de la population se montre à leur égard de plus en plus hostile voire dangereuse. D'autre part le mystérieux, le redoutable angail - hybride chimérique de reptile et d'oiseau que certains nomment l'anguiz ou enguise ou anguil et d'autres encore le dragon aux plumes de sang - aspire à l'avènement des ténèbres. Ses adeptes et serviteurs, exterminateurs nihilistes, oeoeuvrent dans l'ombre pour restaurer le néant, anéantir les vecteurs de la mémoire collective que sont les griots et éradiquer à tout jamais l'espèce humaine sur les mondes où elle s'est développée... C'est donc en des temps bien troublés que Seke - "Qui-vient-du-bruit" -, l'orphelin né sur Jésomine, planète socialement très rigide, Seke, l'enfant sauvage recueilli et élevé dans le désert aride par des skadjes, mystérieuses créatures autochtones qui lui ont appris, loin des hommes, du vacarme et des sons qu'ils produisent et qui blessent leur paix intérieure, à interpréter la qualité du silence et de ses nuances, Seke, revenu parmi les humains, est devenu l'apprenti, le disciple du griot céleste Marmat Tchalé. Sur Frater 2, planète aquatique à l'étonnant écosystème, Seke tombe amoureux de la princesse Löte avec laquelle, se séparant de son maître, il fonde un foyer et trouve bonheur, paix et sérénité. Mais il ne peut bien longtemps rester sourd à l'appel puissant de la Chaldria qui l'expédie sur Ozane, planète aride et déshumanisée dirigée par une oligarchie, avant de l'envoyer sur Venter, le monde des origines, où se tient la traditionnelle assemblée du Cercle des Griots Célestes...

Pierre Bordage est un conteur né, et le moins qu'on puisse dire est qu'il a du talent à revendre. Dans le diptyque qu'achève "Le Dragon aux plumes de sang", on retrouve les thèmes qui lui sont chers et qui lui tiennent à coeoeur : la nature profonde de l'homme, l'éclatement de l'humanité et les disparités qui se créent entre les différentes communautés, la transmission de la mémoire de l'espèce humaine, du savoir et des connaissances, la naissance des mythes, des croyances, des dogmes, l'influence des religions... Il est question ici d'une humanité disséminée à travers toute la galaxie et dont seuls les griots célestes conservent la mémoire pour mieux la transmettre oralement à tous ceux qui, sur les mondes qu'ils visitent, acceptent de les écouter. Ces visiteurs du ciel qui leur rappellent qu'ils font partie d'un ensemble, qu'ils ne sont pas seuls dans l'univers, devraient être toujours bien accueillis sur les planètes où la Chaldria les expédie. Mais ce n'est plus le cas, un mal mystérieux ronge le coeoeur des hommes et rend les populations de plus en plus hostiles à leur égard. Il en est même qui cherchent à les éliminer... Le nouveau space opera que Pierre Bordage nous offre avec ses "Griots Célestes" s'avère on ne peut plus séduisant, bourré d'émotion et fort agréable à lire. Non seulement l'auteur nous fait découvrir des mondes exotiques, dépaysants et d'une très grande variété, peuplés de personnages bien dessinés, vivants, humains et donc des plus attachants. Non seulement le lecteur suit avec intérêt les aventures palpitantes que vivent le héros et ses proches, frémit lorsqu'il est en danger, partage avec lui tourments, doutes, révoltes, peines et bonheurs. Peut-être aurait-il aimé voir développés encore davantage certains détails de l'intrigue : le mode de vie des skadjes, la nature de la Chaldria, la réflexion sur le devenir de l'homme, l'opposition entre partisans de l'évolution de la vie et adeptes du retour au néant, etc. ? Et encore !... Mais cette histoire riche et aboutie - plus sombre peut-être que les autres romans de l'auteur puisqu'il s'y livre à une réflexion sur la mort -, portée par le souffle épique que Pierre Bordage a su lui insuffler, pousse tout un chacun à la réflexion sur l'évolution de notre monde actuel, sur la part que chacun d'entre nous jouons ou devrions jouer pour le rééquilibrer ou le rendre plus juste afin que chaque individu puisse y vivre libre et sage, responsable de ses actes et respectueux des autres.

Pierre Bordage nous offre une nouvelle preuve de son immense talent. Ne boudons pas notre plaisir et plongeons avec délice dans les aventures des troubadours venus du ciel !

MGRB

partager sur facebook :