Exauce nous

Frédéric BIHEL, Pierre MAKYO

Futuropolis, 2008
103 pages



Léonard est bien connu dans son quartier du Mans : simple d'esprit, il est toujours à la recherche d'une femme, une ombre qui traîne dans la rue, posant la même question "T'as pas vu celle que j'cherche". Frank, un scénariste en panne d'inspiration, a décidé d'aider Léonard en recherchant ses origines. Il découvre, par la même occasion, le don de ce dernier.

Le moins que l'on puisse dire c'est que voici un album tourné vers l'humain. Pas de héros tonitruant, mais plutôt des hommes et des femmes simples, des petites gens tournés vers des histoires simples elles aussi. Une histoire sensible qui touche le lecteur. Les thèmes abordés sont tout aussi humains : la solidarité, la tolérance ou encore l'amitié. Makyo est auteur d'une trentaine d'albums et son titre le plus connu est Ballade au bout du monde.
Le dessin de Bihel est chaleureux et notamment grâce aux couleurs. Les visages sont réussis et les expressions bien rendues.
C'est parfois un peu trop "bon sentiment" quand même et sans trop de surprises. Mais de temps en temps ça fait du bien de faire attention à la différence. En période de boursicottage égoïste,  c'est bon de revenir à l'essentiel.

Marc Suquet

partager sur facebook :