Qui se souvient de Paula ?

Romain SLOCOMBE

Syros, 2008
Collection : Rat noir
263 pages. 12 euros



Qui se souvient de Paula ?
Son ami, Jacques Masaran, qui l'a vue en 1942 pour la dernière fois. Après sa détention à Drancy - il avait eu le culot de défier l'occupant allemand, arborant de fausses étoiles jaunes le jour où leur port est devenu obligatoire pour les Juifs - il s'est réfugié en Angleterre...
55 années ont passé. Le pacifique universitaire, spécialiste de littérature anglaise, trouve sur internet une annonce brève et sibylline :
"Bouteille à la mer : Qui se souvient de Paula Karlinski, 26 rue de la Montagne Sainte-Geneviève, Paris, Khâgne Louis-le-Grand 1941-1942 ?"
Il se rend alors à Port-Mort, dans le sud de la France, avec le fol espoir d'y retrouver Paula, la jeune étudiante juive qui fut amoureuse de lui autrefois...
Toujours se méfier des quatrièmes de couverture, m'a-t-on dit ! ("un polar hors du commun, qui s'ouvre par un crime innommable : la rafle du Vel' d'Hiv' du 16 juillet 1942. A la fois un très grand roman noir et un immense roman de mémoire.")
Par contre celle de ce roman jeunesse dit la vérité. La stricte vérité ! De toute façon, ne comptez pas sur moi pour "dire du mal" d'un roman de Romain Slocombe. Chez "Mauvais Genres - Rade de Brest", il fait partie de nos auteurs chouchous et, sur un plan plus personnel, il figure dans mon Panthéon... J'apprécie énormément ce touche à tout de génie. En ce qui concerne l'homme, sachez seulement que Romain Slocombe est une personne exquise, chaleureuse d'une gentillesse et d'une simplicité remarquables... Un grand Monsieur !
Je dois dire que j'ai - encore - été bluffé par ce roman - écrit en principe pour des ados. A travers l'histoire emblématique de la jeune Paula, c'est notre histoire, toute la période sombre de l'Occupation que reconstitue l'auteur. Un roman en trois parties, superbement documenté, qui raconte aux adolescents - et pas seulement à eux - le triste sort des enfants juifs et de leurs parents. Un roman de mémoire, beau, triste et poignant qui m'a fait penser à une chanson de Maurice Fanon, "La petite Juive"...
Qui se souvient de Maurice Fanon ?

Roque Le Gall

partager sur facebook :