Un trolley nommé désir

KOLAZO

Ginkgo, 2004
Collection : Lettres d'ailleurs
92 pages. 10 euros



La bonne ville du Mans se trouve le théâtre d'étranges accidents touchant plus souvent qu'à leur tour les élus de la ville : l'un se fait renverser par un tramway, l'autre déraille en pleine inauguration de parc à thème végétarien, la troisième manque se faire assassiner par une idole africaine... Le sort s'acharnerait-il sur les hommes politiques de la région ou bien faut-il y voir la main d'un commanditaire bien réel qui accomplirait là quelque sombre vengeance ?

Voici une petite intrigue bien ficelée autour de la gabegie municipale récurrente qui se noue quasiment partout sur les deniers publics. Le personnage central d'employé municipal affilié à l'aiguisage des ciseaux de cérémonie d'inauguration est savoureux, son ami journaliste qui pense en permanence (déformation professionnelle) en gros titres également. On sent que l'auteur se fait plaisir en relatant les accidents dont il affuble ses malheureuses victimes. L'attentat au phallus africain sur une ex-ministre de la culture sent le fantasme poli et repoli par des doigts mentaux maintes fois repassés sur sa surface aux aspérités grumeleuses. Le dénouement n'est pas trop convenu même si attendu, l'auteur arrive la plupart du temps à éviter la complaisance tout en restant agréable à lire. Ce court roman mérite l'heure de lecture qu'il faudra y consacrer pour percer les secrets du fameux trolley-bus du titre...

Marion Godefroid-Richert

partager sur facebook :