Couleur de peau : miel

JUNG

Soleil, 2007
Collection : Quadrants Astrolabe
44 pages. 17 euros



Jung se souvient, il a 5 ans et pris à fouiller dans une poubelle par un policier il va trouver de quoi manger au " Holt " à Pusan, Corée du sud.
Puis il va être adopté...pas par des américains mais par une famille Belge. Là avec les autres enfants du couple, il va essayer de se construire bon an mal an avec ses doutes, ses peurs, ses questionnements, tout cela greffé sur la complexité adolescente.

Ce qui attire d'emblée dans ce récit c'est que le point de vue est celui de l'adopté et non de l'adoptant. Avec réalisme, Jung nous parle de son vécu mais aussi et surtout de son ressenti. Voilà ce qui peut passer dans la tête d'un enfant quand il est déraciné, quand son ancrage dans sa nouvelle vie n'est pas assez puissant pour lui faire oublier cet " autre " pays d'où il vient. Jung nous démontre que rien n'est facile, linéaire, " modélisable " dans une adoption, mais que c'est toujours dur et que surtout il faut toute une vie pour accorder ces deux pans de soi même.
Bien que le sujet soi sérieux voir sombre, Jung le traite avec humour et ironie, et c'est là que le bas blesse.
Je n'ai pas réussi du coup à y croire. Pourtant toutes les descriptions de la réalité sociale de ce pays sont vraies. Pourtant la colère que l'on sent chez lui non seulement semble légitime mais est légitime! Mais toutes les digressions " humoristiques " diminuent l'authenticité du récit.
Or ce coté " humour " aurait pu se contenter d'être servi par son dessin, épuré, avec ces personnages (juste ce qu'il faut) caricaturaux mais très expressifs qui suffisent à donner au récit la légèreté nécessaire. Dommage!

Annecat

partager sur facebook :