Miss Endicott, T. 1

Jean-Christophe DERRIEN, Xavier FOURQUEMIN

Lombard, 2007
84 pages. 15 euros



Prudence Endicott revient à Londres, pour l'enterrement de sa mère Marguerite. Elle a trouvé une place de gouvernante au service du jeune Kévin, enfant délaissé par des parents perpétuellement absents. Mais ce n'est pas tout ; la nuit, Miss Endicott reprend le flambeau de sa mère, celui de conciliatrice. A l'occasion d'une banale affaire de voisinage, Miss Endicott va mesurer toute la difficulté de ce rôle et se confronter au monde d'en dessous.

Au vu de l'histoire on pourrait craindre un déjà vu (lu), pourtant ce n'est pas ce qui domine dans ce premier tome. Bien sûr, il " sent " le classique, mais celui qui fait plaisir, à tout âge. Certain personnages, en dehors de Miss Endicott, y sont pour beaucoup : en premier lieu le secrétaire-homme à tout faire de la conciliatrice, épouvantablement ronchon mais qui (comme nous) se laisse séduire, le duo des deux mauvais garçons maladroits mais aussi le majordome vigilent.

Premier album familial et plaisant.

Annecat

partager sur facebook :