Le ciel au-dessus de Bruxelles [avant]...

Bernard YSLAIRE

Futuropolis, 2006
66 pages, 13,50 euros



Le dessin est bon : des personnages en longueur avec des dominantes de couleur claire à l'exception des premières pages dans lesquelles le noir angoissant domine. Les regards échangés entre les personnages parlent : entre elle et lui, la défiance d'abord puis l'abandon. Chez elle la dureté d'abord, celle de la terroriste, puis après un complet examen de l'ange, enfin un sourire qui l'illumine. Ce qui frappe aussi c'est le contraste toujours présent : entre le début de l'album noir et la suite colorée, entre le personnage terroriste et celui qui enlève sa carapace et fait l'amour, entre le costume de la terroriste et son intégrisme de base et son corps nu, entre sa volonté de frapper et son T shirt marqué d'un No war, même si son action est dirigée contre la guerre menée par Bush. Le dessin pourtant ne comporte pas beaucoup de détails. L'album est également truffé de photos re-crayonnées ce qui ajoute au caractère véridique de l'histoire.

Marc Suquet

partager sur facebook :