Les fils du vent

Robert Charles WILSON

Gallimard, 2005
Folio SF,6,20 euros



Ils possèdent tous les trois un don merveilleux : pouvoir se déplacer dans les dimensions. Malheureusement, interdiction d'en parler ou d'essayer de l'utiliser : les parents de Karen, Laura et Tim sont inflexibles sur le sujet. Pourquoi doivent-ils se déplacer constamment ? Pourquoi ces colères terribles de leur père dés que l'un d'entre eux utilise leur don ? Et qui est cet étrange personnage qui apparaît à chaque fois qu'ils utilisent leur pouvoir ? Il semble terrifiant. Autant de questions qui vont hanter leurs enfances. Des années plus tard, la famille s'est disloquée. Suel Karen a tenté de vivre une vie normale. Elle est mariée et son fis Michael est la joie de sa vie. Mais très vite le malheur va s'abattre sur elle et son fils. D'abord son mari la quitte, puis Michael a son tour semble posséder le pouvoir. Les voilà obligés de s'enfuir car l'homme en gris est réapparu. Il semble bien décidé à capturer nos deux fugitifs. Karen et son fils vont partir à la recherche de sa famille à travers l'Amérique pour comprendre leurs origines et qui ils sont vraiment.
Roman très facile à lire. Une espèce de road movie à travers l'Amérique et les dimensions. Il est surtout sujet de la différence avec l'autre, de la peur de ce que l'on ne connaît pas. Comme d'habitude, beaucoup d'imagination de la part de Wilson. Peu d'effets spéciaux (à part ce pouvoir évidemment, mais il est dû à des manipulations à base de magie dans un autre monde), une grande part de merveilleux parfois et surtout ces trois enfants qui après une enfance assez terrible vont peut-être se retrouver, pour le meilleur ou pour le pire.

Jean Goasdoué

partager sur facebook :