Averse d'automne

Romain SLOCOMBE

Gallimard, 2003



Gilbert Woodbrooke, photographe anglais bien connu, débarque au Japon pour une semaine de travail. Fétichiste, Gilbert aime aussi collectionner les photos de jeunes lycéennes japonaises en uniformes qu'il met en scène dans des séquences très érotiques voire perverses. Pour l'heure, il est employé pour le compte d'un collègue accusé à tort d'avoir exhibé des mineurs dénudés dans un reportage diffusé au Royaume-Uni, chargé, pour innocenter cet ami, d'interviewer un réalisateur et une actrice de films pornographiques à Tokyo. Sur place, Gilbert retrouve Julius B. Hacker, galeriste chauve et obèse, un être envahissant et amateur de très jeunes filles. Ne pouvant pas joindre sa maîtresse Akiko, la belle hôtesse de l'air, notre photographe passe sa première soirée en compagnie du gros homme et de Kana, sa petite copine de quinze ans. Julius mène alors la petite troupe dans un endroit secret, lugubre et impressionnant où des médecins japonais étudient minutieusement des quantités d'os humains, révolvérisés, sciés ou calcinés. En compagnie d'un journaliste français, Gilbert va alors enquêter sur une page très sombre et peu glorieuse de l'Histoire japonaise, faire rejaillir le passé monstrueux de l'Unité 731, section de l'armée japonaise qui, pendant la seconde guerre mondiale, mettait au point des armes chimiques et bactériologiques qu'elle testait sur des cobayes humains : les prisonniers chinois...

Dessinateur, écrivain et photographe, Romain Slocombe est un homme aux multiples casquettes, depuis longtemps fasciné par l'Asie et par les femmes asiatiques. Membre du groupe Bazooka, il se fait tout d'abord connaître en tant que dessinateur BD et illustrateur dans les années 1970-1980. Photographe, il signe également des livres médico-érotiques et s'essaie également au film vidéo. C'est en 2000, avec la parution, dans la collection Série Noire chez Gallimard, de "Un été japonais", que démarre sa carrière d'écrivain de romans noirs. Après "Brume de printemps", "Averse d'automne" propose aujourd'hui les troisièmes aventures au pays du soleil levant de Gilbert Woodbrooke, personnage récurent et évolutif créé par Romain Slocombe. Il s'agit là d'un excellent roman fort bien écrit, très agréable à lire et fort bien documenté sur la vie actuelle au Japon où le pire côtoie le meilleur et sur une tranche d'Histoire terrifiante et méconnue. Il y sera question de l'extrême droite actuelle, de crimes effroyables commis contre l'humanité, de criminels de guerre toujours en activité et qui jamais n'ont été inquiétés. Et c'est avec le plus grand plaisir qu'on retrouve Gilbert Woodbrooke, l'antihéros imaginé par Romain Slocombe, pour qui rien ne se déroule comme il l'avait prévu, qui sera constamment confronté à des situations cocasses ou désespérément tragiques et dont il aura énormément de mal à se dépêtrer, personnage qui, au fur et à mesure qu'il progresse dans cette intrigue habilement construite, passionnante de bout en bout, croisera tout un tas de personnages bien campés, plus singuliers, drôles, étranges, déjantés, obséquieux, dangereux ou abjects les uns que les autres.

Un roman noir brillant et attachant. A lire, donc !

MGRB

partager sur facebook :