Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé

Joanne K. ROWLING

Gallimard Jeunesse, 2005
Tome 6 de la série Harry Potter. Traduit de l'anglais. Première parution dans la langue originale en 2005. 715 p. 23,50 euros



Il est de ces petits événements, tels le dernier Starwars, le nouveau Thorgal (pas le nouvel Astérix, là, ce n'est plus possible) ou le Beaujolais nouveau, que l'on attend toujours avec autant d'impatience (quoique, n'exagérons rien pour Starwars et Thorgal) même si l'on sait avec une quasi-certitude que l'on sera déçu. Les nouvelles aventures du gentil Harry Potter sont de ces petits bonheurs qui ne coûtent pas (trop) cher, qui n'apportent pas grand chose, mais qui ouvrent momentanément un coin de ciel bleu dans la grisaille du monde. Alors oui, on est déçu : il ne se passe rien, l'auteur s'appesantit sur des thèmes déjà abordés (les références au tome 2 sont omniprésentes), le jeune sorcier est parfaitement insupportable (un peu moins que dans le précédent, il est vrai, mais il battait là tous les records !) et l'ambiance est moins sombre que l'on aurait pu l'espérer, la fin de la série approchant (l'auteur n'oublie pas qu'elle s'adresse à un jeune public, et c'est tout à son honneur). Malgré tout, l'on ne s'ennuie pas une seconde et, comme d'habitude, l'on ronge son frein en attendant le prochain tome. En plus, comme tout ce qui est bon, c'est interdit par le Vatican, alors ne boudons pas notre plaisir !

Mikael Cabon

partager sur facebook :