Le pays des Toubabs et autres nouvelles

Jean-Claude RENOUX

Harmattan, 2003
Nouvelles. Coll. Ecritures. 9,50 euros



"Le titre" : Monsieur Dédé indique à Bamboula - Golé - comment aller au commissariat pour régulariser sa situation...
"Nyama" : Vieille prostituée noire, Embélé conte sa vie et son pays natal...
"L'homme qui n'avait pas de maison" : Dans une gare, un SDF est allongé sur un banc. Passe un papillon qu'il suit et qui le mène à une maison où une femme agonise...
"Le Noël de Golé" : Dans le tableau vivant qui représente la nativité, Golé sera l'un des rois mages. Il apporte le Mir... L'on ne quitte jamais définitivement son pays, son village, ses amis, par plaisir. Et quand on y est forcé à cause des traditions ancestrales qui sont la base même de sa culture, le déracinement n'en est que plus profond. Sans compter l'accueil que l'on reçoit en Occident.

Méfiance, haine, mépris... peur toujours et violence parfois, tel est le lot des émigrés dont Jean-Claude Renoux parle avec passion dans ces textes plein d'émotion, sans pathos mais avec au contraire beaucoup d'humour...

Ce recueil compte quatre courtes nouvelles noires dont deux ont été écrites à l'origine en soutien à des associations telles que le MRAP et ATD Quart-Monde. L'auteur nous y présente des personnages extrêmement attachants, déracinés, paumés, désespérés pour certains, pleins d'une foi naïve en l'avenir pour d'autres. Le ton est sobre et juste. Il sera question de l'exploitation de l'homme par l'homme, de l'esclavage moderne, de la solidarité qui se manifeste dans la misère. Jean-Claude Renoux s'attache à évoquer ces laissés-pour-compte dont on se désintéresse, que l'on ne regarde pas ou ne veut pas voir. Dommage que ces récits soient si courts, tant l'auteur dont le talent de conteur transparaît dès les premiers mots nous donne envie de mieux connaître ces marginaux si touchants, si... humains. L'une des nouvelles est développée dans un roman sur lequel on se jettera après cette agréable mise en bouche. Et en plus, Jean-Claude Renoux a dessiné lui-même sa couverture. Un auteur décidément bien sympathique et qui gagne à être connu !

Un livre bonheur. A lire et à faire lire !

MGRB

partager sur facebook :