Un monde délirant

Miguelanxo PRADO

Dupuis, 2004



Sept histoires courtes. Dans un décor fermement inscrit dans la vie quotidienne, l'auteur s'attache à relater les mésaventures d'un quidam aux prises avec une situation aberrante. On y voit par exemple les déboires de Julian, un homme violent qui cherche vaille que vaille malgré la canicule à conserver son self-control... Les malheurs d'un simple passant, M. Lama qui ne supporte plus les déjections des chiens de compagnie et la désinvolture de leurs maîtres... Ce qu'il advient d'un homme qui voulait rendre un gamin fugueur à sa famille de nantis... L'ascension irrésistible de Dimas Noces, inventeur génial, et sa dégringolade aussi subite... Ce qu'il en coûte à une jeune femme pour avoir prêté attention à son prochain et porté assistance à un accidenté dans une ville où les agents de police évitent systématiquement de s'en prendre à tout ce qui pourrait être dangereux pour eux... Face à l'immobilisme des services administratifs, l'horreur vécue par un homme lors de l'invasion d'une pièce de son appartement par les rats... La traque des arbitres d'un match par une horde de supporters à la fois déçus et enragés...

Quelle bonne idée que d'avoir réédité les histoires délirantes que le jeune Miguelanxo Prado avait réalisées, il y a près de vingt ans, pour le magazine Cimoc des éditions Norma. Tout ce qui fait l'originalité et la singularité du grand auteur espagnol est déjà là : étrangeté, élégance, cruauté, humour, sens de la dérision, trait personnel et somptueuse mise en couleur. Ces histoires ne sont pas pour autant inédites. Elles avaient fait l'objet d'une édition en deux volumes aux Humanoïdes Associés. A l'époque, son éditeur était Claude Gendrot, actuel directeur éditorial des éditions Dupuis. Comme le talentueux Prado a fait depuis plus que tenir ses promesses, et que ces pages n'ont rien perdu de leur qualité graphique, toujours aussi ébouriffantes, ni de leur pertinence, on peut dire, politique, il n'est pas étonnant que Gendrot ait fait preuve de fidélité en intégrant ces deux albums étranges au catalogue de Dupuis, mais en veillant à ce que cette nouvelle publication des "Crónicas incongruentes" soit restituée dans l'ordre voulu par l'auteur. "Un monde délirant" compte sept courtes histoires. Un vrai recueil de nouvelles en BD. Dans un décor urbain oppressant et aliénant, peuplé de gens méchants, égoïstes, plus crétins les uns que les autres, Prado nous propose de petites scènes de la vie quotidienne dans lesquelles il dépeint toute l'absurdité, la stupidité et le ridicule des comportements d'hommes et de femmes prêts à tout dès lors qu'il est question de leur confort personnel, d'argent ou de pouvoir. Décalées, un rien exagérées voire limite caricaturales, ces histoires qui mettent en scène des travers humains tels que la lâcheté, l'étroitesse d'esprit, la bêtise et la connerie humaine dans toute leur splendeur, sont drôles, parfois choquantes, jamais grotesques. Les héros mis en scène sont le plus souvent des victimes qui vont payer le prix fort pour avoir osé défier l'ordre ou la pensée collective. Rien n'est gratuit dans ces histoires, critiques avant toute chose et qui forcent la réflexion... Car le monde délirant dont Miguelanxo Prado parle ici n'est ni plus ni moins que le nôtre, celui dans lequel nous évoluons jour après jour... Venons-en maintenant à l'aspect graphique de cet album. L'auteur est un dessinateur brillant, génial, talentueux, maître de la couleur. Rien à redire, il n'y a qu'à admirer les planches qui sont vraiment somptueuses. Un régal pour l'oe'oeil ! A mi-chemin entre le dessin réaliste et la caricature, nerveux, dynamique, expressif et rehaussé de magnifiques couleurs choisies dans des teintes pastel, force est de reconnaître que le dessin unique, parce que très personnel, de Prado sert à merveille ses différentes histoires.

Drôle, plaisant, intriguant... Un très grand auteur du neuvième art à découvrir ou à redécouvrir toute affaire cessante !

Ce premier volume des "Chroniques absurdes" reprend, pour la première fois dans l'ordre original de parution souhaité par l'auteur, les histoires courtes initialement éditées aux Humanoïdes Associés dans les albums "Chienne de vie" et "C'est du sport".

MGRB

partager sur facebook :