L'Affaire du voile

PETILLON

Albin Michel, 2006
12,50 euros



" S'il a retrouvé un homme dans le maquis corse, il peut retrouver quelqu'un n'importe où ! " C'est du moins ce que s'efforce de croire Clara Pelerin, dentiste bobo qui a fait appel au " détective calamiteux " Jack Palmer. Depuis un mois elle est en effet sans nouvelle de sa fille Lucie, étudiante en médecine. Palmer retrouve vite la trace de la jeune fille. Il suit une piste qui le mène à Belleville et découvre que Lucie s'est convertie à l'Islam, qu'elle porte le voile, qu'elle se fait appeler Yasmina Fatwa, qu'elle a subi l'influence des fondamentalistes et que, comme eux, elle prône un Islam rigoureux. Madame Pelerin ne comprend pas : sa fille " avait des préoccupations de son âge... les petits amis, les études, les fringues, sortir, la techno, un pétard de temps en temps... elle lisait Houellebecq... " De plus elle n'avait jamais manifesté le moindre intérêt pour la religion. Pour aucune ! Alors que penser ? ?
Une enquête délicate pour le privé Jack Palmer qui ne manque pas de nez. Il en a même un très gros ! Ce qui ne l'empêchera pas de cafouiller lamentablement et de se prendre les pieds dans les tapis de prière " j'ai vraiment merdé ", reconnaîtra t-il d'ailleurs, lucide et penaud...

Un magasin Orient style, la boutique des frères Moumill, le bazar du turc où l'on vend des tapis de prière nouveau modèle, une mosquée occupée, un hammam, des énarques complètement dépassés, une grande manif pour le voile, un couple de bobos, deux jeunes gens Rachid et Latifa, Roméo et Juliette modernes, condamnés à cacher leur amour à cause de leurs deux imams de pères, l'un libéral, l'autre intégriste, des barbus, encore des barbus, une école coranique où il est difficile de pénétrer et d'où il est tout aussi difficile de sortir et bien d'autres choses encore mais pas le moindre " raton laveur "...
Cet inventaire à la Prévert, pardon ! à la Palmer peut donner une idée, incomplète bien sûr, de la 13ème aventure, excellente, du personnage fétiche de René Pétillon. Après la désopilante Affaire corse, saluons la nouvelle apparition de Jack Palmer, le privé au nez proéminent et au trench-coat trop grand, le détective le plus loufoque, le plus catastrophique, le plus gaffeur, le plus calamiteux, le plus abruti, le plus ringard de l'histoire de la bande dessinée. Ne reculant devant rien et se moquant du politiquement correct, Pétillon a de nouveau entrepris de nous faire rire avec un sujet extrêmement sensible, un sujet qui fâche : l'Islam en France ou plus exactement les Islams ! ! ! Sujet délicat s'il en est. Ce ne sont pas les caricaturistes danois qui diront le contraire...
En cette période troublée et malgré les sensibilités exacerbées, l'accueil fait à l'album de Pétillon est plus que favorable : il bat les records de vente et on a beaucoup vu et entendu son auteur sur les différents médias... Je cite un peu dans le désordre : " Très réussi, très courageux, très drôle, intelligent, documenté, sensible, fin, subtil,...Vous rendez service aux musulmans. Ils n'ont pas l'habitude que l'on se moque d'eux...Irréprochable, inattaquable sur le contenu... "
Commentaires de Pétillon : " le thème principal de l'album est la femme. Elle a été le déclencheur pour moi...Je me suis documenté...Il ne fallait pas froisser. Mon but, détendre l'atmosphère. Le rire détend...Parler de l'Islam tranquillement, sans crispation. Le rire est une arme contre le fondamentalisme...Je n'ai aucune envie d'attaquer les religions, mais les dérives... Ce que j'ai voulu illustrer, c'est le cas des nouveaux convertis, toujours plus véhéments que les autres. Si l'on en croit les diverses réactions, Pétillon a atteint son but. Grâce à son tact, à son humour burlesque et ravageur, un humour que les britanniques qualifieraient de " NONSENSICAL "... bref, grâce à son talent, il a su mettre les rieurs de son coté. La majorité des musulmans de France semblent apprécier son album qui devrait même être traduit prochainement en arabe.
Salam Aleïkoum...

Roque Le Gall

partager sur facebook :