Le serrurier volant

Tonino BENACQUISTA, Jacques TARDI

Estuaire, 2006



Marc habite en banlieue de Paris. Il mène une vie tranquille.

" Il s'était toujours contenté de ce qu'il avait et n'aspirait à rien de mieux que ce qu'il était déjà : un homme ordinaire. "

Mais cela ne va pas durer... Tout d'abord, un choc : employé comme convoyeur de fonds, son fourgon se fait attaquer par des braqueurs. Résultat : ses deux collègues meurent. Lui est gravement blessé.

Il connaît alors une longue période de rééducation et de déprime. Il change complètement de vie, rompt avec tout son entourage, et choisit un nouveau métier : celui de serrurier volant. Avec son scooter, il arpente les rues de Paris au secours de ses clients. Ce métier lui permet de s'assurer une instabilité qui lui convient bien : la possibilité d'aller partout où il veut, de ne jamais se poser nulle part, de vivre de jour comme de nuit sans contraintes d'horaires.

En réparant des serrures et en ouvrant des portes, il entre dans l'intimité de ses clients et découvre d'autres misères, d'autres soucis que les siens. Il rencontre ainsi une femme, qui a besoin de son aide, et qui va lui redonner goût à la vie. Et puis un jour, il reçoit un appel d'un client très spécial, qui le ramène des années en arrière au moment de son " accident ". L'heure de la vengeance a sonné...

Il s'agit d'un " carnet littéraire ", un roman illustré au petit format, qui raconte l'histoire d'une longue thérapie, d'un retour à la vie après un choc physique et surtout psychologique très fort. Un voyage intérieur à travers la conscience d'un personnage. L'écriture est à la fois simple et profonde, et sonne juste. Les dessins de Tardi, couleur sépia, participent à créer une ambiance sombre et envoûtante.

Un très bon livre, émouvant, à dévorer d'une traite.

Mona Abautret

partager sur facebook :