Tchernobyl mon amour

Chantal MONTELLIER

Actes Sud, 2006
coll. BD, 130 pages, 22,00 euros



Tchernobyl mon amour, un grand documentaire sur les conséquences de la catastrophe écologique du 26 avril 1986 : l'explosion de la centrale en Ukraine, ses conséquences sur les populations du pays mais aussi de la toute proche Biélorussie. Un haut niveau de radiations a été enregistré dans de nombreux pays européens, dont la France, où l'on a pu prétendre que le nuage s'était arrêté à la frontière. Comme quoi on peut prendre les populations pour des imbéciles ! Chris, une jeune journaliste mène une enquête sur les conséquences de la catastrophe. Ses articles sont censurés. Elle rencontre un ingénieur, dont les filles et la femme sont mortes après l'explosion.

" Lé " pas toute jeune la mère Chantal, puisqu'elle est née en 1947. Mais quel plaisir de la retrouver. C'est sûr elle a du métier : Charlie (mensuel), Ah nana (journal de bandes dessinées féminines), Métal Hurlant et (A Suivre) aux éditions Casterman. Et des séries comme Andy Gang. Montellier c'est quand même du noir broyé à haute dose : des univers autoritaires dignes d'Orwell comme dans... 1996. Des manipulations d'hommes, des casses auto dans lesquelles on expose des cadavres, des atmosphères d'après la bombe comme dans Shelter. De toute façon,c'est toujours du noir,sans aucun optimisme. De la BD à déprimer à fond la caisse.
Le nucléaire, Montellier l'avait déjà abordé dans sa nouvelle Hôpital Bellevue (dans l'album Lectures). Tchernobyl mon amour, en référence à Marguerite Duras et son Hiroshima mon amour, dévoile la face cachée de l'accident nucléaire. Le travail est très bien documenté. Le dessin est réaliste et très noir. Parfois des cauchemars sortent des personnages fantasques, toujours totalement déformés par les radiations de la centrale. On n'en sort pas très optimiste... mais c'est Montellier. Un vrai témoin décapant de la période. Vas-y continue Chantal ! Voilà de l'info pas aseptisée.

Marc Suquet

partager sur facebook :