Le petit bleu de la côte Ouest

MANCHETTE, Jacques TARDI

Humanoïdes Associés, 2005
coll. HUMANO.HUMANO., 15,50 euros



Georges Gerfaut, cadre commercial sans histoires, file sur le périphérique, l'esprit passablement embrumé par l'alcool, comme cherchant à s'isoler du monde au volant de sa bagnole. Flash-back. Tout a commencé quand Gerfaut a été le témoin d'un accident de voiture et qu'il a conduit l'automobiliste rescapé à l'hôpital. Pris en chasse par deux tueurs qui en avaient après cet automobiliste, Gerfaut perdra peu à peu pied avec la réalité et cherchera à s'échapper de sa petite vie tranquille en même temps qu'aux deux hommes de main...

" Rions encore une fois des feuillistes qui affirment sempiternellement de tel ou tel ouvrage qu'il est davantage qu'un "Roman policier". Le roman noir, grandes têtes molles, ne vous a pas attendus pour se faire une stature que la plupart des écoles romanesques de ce siècle ont échoué à atteindre. ", Manchette, " Notes noires ", Polar n° 15, mai 1995. (cité en préface)

C'est donc à l'archétype du roman noir que nous avons affaire ici : un homme ordinaire acculé malgré lui dans une situation inextricable et s'enfonçant peu à peu dans les tréfonds de son âme, plus tourmentée que lui-même ne l'imaginait. Nouvelle collaboration (malheureusement posthume) de Tardi avec un écrivain, Le petit bleu de la côte Ouest est une parfaite réussite, et l'on n'en attendait pas moins du talentueux dessinateur. L'ambiance, glauque à souhait est impeccablement rendue, la sobriété du texte et du dessin réussissant à exprimer subtilement l'évolution de la psychologie du personnage principal. C'est noir, très noir, passionnant, troublant... N'y a-t-il pas un peu de ce Gerfaut en chacun de nous ? Un petit déclic nous pousserait-il, nous aussi, à tout plaquer aussi subitement ? Pour aller plus loin, il ne restera plus au lecteur séduit qu'à se tourner vers l'oeoeuvre originale de Jean-Patrick Manchette.

Mikael Cabon

partager sur facebook :