Ce qui est précieux (Le combat ordinaire, T. 3)

Manu LARCENET

Dargaud, 2006
64 pages, 13,00 euros



Marco vient de perdre son père. Avec sa copine Emilie il vient aider sa mère à trier les affaires de son père. Il ne va pas bien et sa mère et son frère ne vont pas bien non plus. De retour chez eux, on propose à Marco de faire un livre de photos. Quant à Emilie, elle souhaite vivement avoir un enfant avec Marco.
Voilà encore une excellente BD. Le dessin est bien celui de Larcenet : on reconnaît son style avec des détails sur les personnages. La BD elle est pleine de sensibilité. On y vit pleinement les hésitations, les joies et les peines des personnages. La scène par exemple durant laquelle Emilie avoue à Marco son envie d'un enfant est vraiment touchante, comme celles de Marco venant visiter Pablo, un ancien ouvrier du chantier : Pablo lui proposera la rencontre assez merveilleuse avec la chouette qu'il a apprivoisée grâce à toute sa patience. Il y a encore la rencontre entre Marco et son futur éditeur et la discussion entre eux sur la qualité des photographies et son retour sur son passé ouvrier.
L'histoire est donc simple et sans grand rythme. Mais elle fait la part belle aux relations humaines, comme celle de Marco et de son frère, dont la vie commence à ne plus tourner rond, ou encore celle de Marco avec sa mère, peu après la mort de son père. C'est en fait une série de moments intenses entre des personnages que décrit ici Larcenet. Quelque chose d'assez proche des films de Bacri et Jaoui dans lesquels on retrouve ce talent à dépeindre les hommes et leurs relations (Un air de famille, Kennedy et moi, Le goût des autres... ). Un album qui touche profondément le lecteur par sa simplicité et sa profondeur. Merci Manu !

Marc Suquet

partager sur facebook :