Rendezvous Eighteenth

Jake LAMAR

St. Martin's Minotaur, 2003
311 pages, 24,95 dollars



Ricky Jenks a quitté son Amérique natale il y a quelques années pour s'expatrier à Paris. Un jour, sa petite vie tranquille dans le dix-huitième arrondissement est bousculée par un événement dramatique : une prostituée transsexuelle qu'il avait l'habitude de croiser quotidiennement est retrouvée assassinée dans le hall de son immeuble. Interrogé par la police en tant que témoin, Ricky raconte tout ce qu'il sait, mais omet de répondre à l'une des questions de l'inspecteur portant sur l'arrivée dans la capitale française d'un autre Américain, qui tremperait dans des affaires plutôt louches. Or, contrairement à ce qu'il affirme, Ricky connaît très bien l'homme en question : il s'agit en effet de son cousin (détesté, responsable du drame personnel à l'origine de son expatriation), lequel vient de le contacter pour lui confier une mystérieuse mission. C'est le début d'une suite d'aventures qui conduira Ricky à en apprendre beaucoup sur son entourage, sa famille et lui-même...

Prochain roman de Jake Lamar à paraître aux éditions Rivages, Rendez-vous Eighteenth tient à la fois du roman noir, du thriller, du polar et du roman sociologique. En effet, si l'auteur nous donne à suivre les tribulations d'un personnage un peu paumé à qui il arrive mésaventure sur mésaventure, c'est aussi pour évoquer les thèmes qui lui sont chers, notamment ici la place d'un Noir américain dans nos sociétés occidentales, que ce soit aux Etats-Unis ou en France. L'on sent ainsi à la fois une certaine souffrance chez le héros du roman (en qui on reconnaîtra sans trop se forcer l'auteur lui-même) à s'être expatrié, mais aussi un énorme soulagement d'être peut-être un peu mieux accepté à Paris qu'il ne l'était outre-Atlantique — à certaines nuances près. Roman captivant, Rendez-vous Eighteenth est, comme toujours chez Jake Lamar, fort d'une galerie de personnages hors du commun que ne renierait pas, ici, un certain Pedro Almodóvar (dont il est d'ailleurs question dans le roman) : transsexuelles supposées, affirmées ou dissimulées, Noirs américains expatriés, une Musulmane française prisonnière de sa religion, une Serbe quelque peu psychopathe amatrice de grenades offensives... Hauts en couleurs, attachants, truculents parfois, les personnages de Jake Lamar dépassent tous les clichés et les stéréotypes pour former un melting-pot culturel à l'image de la capitale au service d'une intrigue foisonnante et impeccablement menée.
On aura le plus grand plaisir à retrouver certains de ces personnages dans le dernier roman de Jake Lamar publié aux Etats-Unis, Ghosts of Saint-Michel.

Mikael Cabon

partager sur facebook :