Bourgeois Blues

Jake LAMAR

Summit Books, 1991
174 pages



Publié en 1991 (aux seuls Etats-Unis pour l'instant), Bourgeois Blues est le premier livre de Jake Lamar. Comme l'indique l'auteur dans sa préface, il ne s'agit ni d'un roman, ni d'un essai journalistique, mais d'une biographie, très légèrement romancée en ce qui concerne certains personnages.
De son enfance dans le Bronx à ses années de journalisme chez Time Magazine, Jake Lamar nous conte un parcours des plus singuliers, fort éloigné des idées reçues. S'il est effectivement né dans le Bronx, c'est au sein d'une famille plutôt aisée, dans un quartier de la petite bourgeoisie afro-américaine. A ce titre, le jeune Jacob est relativement épargné par le racisme et les préjugés, maux dont il ne commencera à souffrir que plus tard, au lycée, avant d'entreprendre ses études à la très prestigieuse et très sélective université de Harvard. C'est véritablement là qu'il découvre une ségrégation insidieuse, qui fait qu'il sera tout à fait accepté, et même apprécié, dès lors qu'il restera " à sa place ". Ainsi, le père d'une jeune fille ne verra aucun inconvénient à ce que les jeunes gens soient amis, mais changera d'attitude dès qu'il verra que leur relation n'est plus aussi innocente qu'elle devrait l'être !
De fil en aiguille, l'auteur nous laisse déjà entrevoir ce qui le fera franchir l'Atlantique quelques années après l'épilogue de ce livre, et qu'il ne cessera dès lors d'évoquer dans les romans qui suivront : une soif de ne plus être jugé par la couleur de sa peau, mais pour l'homme qu'il est. On se plaira à penser qu'il aura reçu en France l'accueil qu'il espérait...
Mais parallèlement à cette question de couleur de peau, si futile et pourtant si centrale aux Etats-Unis— au point de marquer définitivement l'oe'oeuvre de cet écrivain en devenir —, ce livre est également l'occasion pour Jake Lamar d'exorciser un démon enfoui, tout aussi douloureux : les relations tumultueuses avec son père pendant son enfance. L'on découvre ainsi un personnage complexe, homme d'affaires avisé et prospère, mais père autoritaire et mari exécrable, de l'influence duquel l'auteur et narrateur mettra bien des années à s'affranchir. Et c'est sans doute là l'un des aspects les plus émouvants de cette biographie : au cours d'années de compromis entre la voie de la raison économique dictée par son père et celle de sa véritable passion qu'est l'écriture, le lecteur voit petit à petit grandir un jeune garçon manifestement brillant, assiste à ses débuts dans le journalisme, où on le sent, là encore, hésiter entre sa passion pour la littérature et une volonté d'imposer d'importants sujets de société à une rédaction des plus conservatrices, pour enfin assister à la rupture d'un homme par rapport à l'emprise exercée sur lui par son père et, finalement, à la naissance d'un écrivain.
D'une lecture des plus agréables grâce à sa construction romanesque, Bourgeois Blues est un livre essentiel pour qui s'intéresse au parcours de Jake Lamar, à son oeoeuvre et aux idées qu'il y développe.

Mikael Cabon

partager sur facebook :