Close To the Bone

Jake LAMAR

Crown Publishers, 1998



Trois jeunes couples de l'Amérique Noire, six destins croisés, parfois de manière extrêmement trouble, avec en filigrane une question omniprésente : que signifie être Noir aujourd'hui, aux Etats-Unis ?
Jake Lamar nous avait séduits avec ses deux romans traduits en français, Le caméléon noir et Nous avions un rêve. Sans attendre la traduction de ses autres romans, nous avons voulu nous y intéresser de plus près. Close To the Bone n'a, à vrai dire, rien à faire dans notre sélection, puisqu'il s'agit d'un roman de littérature générale, mais sa lecture en reste des plus importantes pour mieux situer l'auteur.

Ce livre se révèle dès les premières pages fort déroutant, tant l'accent est mis sur la couleur de peau des personnages, comme s'il s'agissait de l'élément déterminant d'une personnalité, comme si chacun se définissait non pas par son caractère et par ses actes, mais bel et bien par son appartenance à un groupe ethnique spécifique. Et force est de constater que Jake Lamar décrit une Amérique profondément raciste, dans le sens où le mot race semble lui-même avoir un sens dans ce pays(1) (alors que rien, scientifiquement, ne permet de diviser l'espèce humaine selon de quelconques critères raciaux — l'un des personnages se voit même dire à son grand dam qu'il n'est " pas vraiment Noir ", parce que métis, comme si chacun d'entre nous n'était pas, peu ou prou, métis !). Une Amérique raciste donc, et ségrégationniste de surcroît : non pas une ségrégation d'Etat, la lutte pour les droits civiques des minorités ayant heureusement abouti, mais néanmoins une ségrégation de fait. La communauté Noire décrite par Jake Lamar a ses propres émissions de télévision, travaille dans des entreprises gérées par des Noirs, tolère les contacts avec les Blancs, mais toujours avec une certaine méfiance... Cela demande un temps d'adaptation au lecteur naturellement peu enclin à séparer ainsi les individus, mais l'on comprend vite que l'auteur souhaite évidemment dénoncer cet état de fait, qu'il donne la parole à des personnages dont il ne partage pas les idées pour mieux exprimer son propre mal-être. Ainsi, l'on finit par se laisser prendre par l'intrigue et le roman se révèle aussi passionnant qu'instructif. L'on en apprend beaucoup sur la civilisation américaine et l'on comprend mieux certains événements restés incompréhensibles de ce côté de l'Atlantique, telle l'affaire O.J. Simpson. Jake Lamar parvient en effet à faire comprendre au lecteur européen (qui n'était certainement pas sa cible, mais qu'importe) pourquoi ce qui n'a été considéré en Europe que comme un simple fait divers a eu un tel retentissement aux Etats-Unis.

Formidable analyse des sentiments contradictoires qui peuvent animer les membres de la communauté Noire des Etats-Unis, Close To the Bone est un roman dérangeant, qui montre que l'intégration des Afro-américains est bien loin d'être acquise. C'est par ailleurs un roman captivant, plein de personnages extrêmement attachants, de par leurs faiblesses et leurs interrogations existentielles (qui touchent à l'universel, pour le coup), avec en toile de fond une terrible histoire de vengeance fort bien ficelée. A recommander au lecteur capable de lire l'anglais, en attendant une éventuelle traduction française.

(1) Oublions humblement pour un temps les égarements d'un autre pays où l'extrême-droite est capable de se placer au second tour des élections présidentielles...

Mikael Cabon

partager sur facebook :